Saisir vos identifiants

Ecrire à JP


Saisir votre séance

* Ecrivez au Webmaster pour la création d'un cinéma
Largo Winch 2

pimousse

Mardi 26/07/2011
Larguez Winch!!!!

le premier opus de Largo Winch était le moyen de présenter le personnage charismatique du baroudeur libre qui hérite comme d'un poids mort d'un empire financier colossal. Malgré des libertés à l'égard de la Bande dessinée dont il est issu le premier opus avait le mérite de respecter agréablement le principe de cette histoire à savoir une intrigue politico-financière des hautes sphères de l'argent. Le deuxième opus retombe dans les travers déjà vus dans le premier épisode, on abuse des flashs backs dans la narration, le récit n'est pas fluide, plutôt tiré par les cheveux et le dénouement est trop rapide malgré des films approchant des deux heures. Cette fois Largo Winch est accusé de crime contre l'humanité par une procureur qui a les dents longues et qui souffle l'intégrité en la personne de Sharone Stone. Bagarres, cascades, brin de séduction émaillent ce film sans vrai déplaisir mais le récit est vraiment haché, les ressorts de l'intrigue sont assez prévisibles, Tomer Sisley en Largo Winch a beau faire ses yeux de biche et se remuer en tout sens pour donner de la crédibilité en rebelle moralisateur du monde de la finance il n'a pas les épaules du rôle né de la bande dessinée. Pire peut-être sa prestation face à un enfant à qui il annonce le décès de sa mère quelques heures avant, c'est pathétiquement minable, cette scène sonne faux et ne mérite pas d'avoir été gardé. Les amateurs de la BD ne reconnaitront pas Simon Ovronaz dont le rôle ici est presque anecdotique alors que dans la BD le personnage a de l'épaisseur au point que dans certains albums il éclipse le personnage de Largo Winch. Quant à Sharone Stone à l'écran et bien heureusement que son nom était cité sur l'écran, méconnaissable physiquement (chirurgie esthétique?) absente à l'écran, elle est transparente, sans charme... Pour m'en remettre je vais regarder le double épisode de Magnum où elle jouait une schysophrène au moins elle était superbe et diablement effrayante!!!!!! Vivement que l'on sorte des pseudo-scénarii issus de la BD et qu'on fasse écraser Tomer Sisley alias Largo Winch alors qu'il traversait un passage clouté de la capitale par une petite mamie distraite qui conduisait une voiture sans permis, au moins la légende de Largo Winch s'écrirait avec le panache que les deux opus n'ont pas!!!!
 
JP's Box-Office (Depuis Juillet 1998)
Version 7.8.2
18 199 films référencés - 927 filmographies complètes - 1 155 membres